Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Poiré-sur-Vie, Le > Alouette (l’)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Regroupement d'habitations Masquer
Titre Image
  • Nature : Regroupement d'habitations
    Précision sur la nature du lieu : village
  • Localisation : "L’Alouette" se situe à deux kilomètres à l’ouest-nord-ouest du centre du bourg du Poiré-sur-Vie.
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : section L, 1re feuille
    • Coordonnées cadastrales modernes : sections OV et XC

Données historiques

Histoire et archéologie

"L’Alouette" est un village qui a été créé vers 1880 et qui, cent cinquante ans plus tard, n’est constitué que d’une seule maison. Ses premiers habitants étaient la famille du meunier Jean Loué. A une époque où ont féminisait usuellement les patronymes le village reçut le nom de son épouse : "la Louette" (née Jeanne Bourmaud). Dix ans après ils furent remplacés par des Bourmaud (qui leur étaient apparentés) qui y établirent une petite exploitation agricole[1].
 

 Vue aérienne de "l’Alouette" et de ses environs en 2014
(environ 1300 x 1200 m,
© GEOPORTAIL).
Vues, recto-verso, du biface et du racloir
mis au jour à proximité de
"l’Alouette" vers 1980
(longueur du biface : 130 mm).


Un siècle plus tard, Eugène-Marie Vincent, au cours de nombreuses prospections en surface, a mis au jour des outils paléolithiques dans les alentours du village :

- un biface, long de 130 mm, en phtanite, pouvant être daté de l’Acheuléen supérieur (-200 000 ans, ou postérieur), période du Paléolithique se caractérisant par des outils du même type que celui-ci, et par la domestication du feu ;
- un racloir, long de 85 mm, en quartzarénite, pouvant être daté du Moustérien (-80 000 ans, ou postérieur), époque de l’homme de Néandertal et des premières sépultures ;
- ainsi que plusieurs pointes de flèches.

Les bifaces de cette période sont rares en Vendée. Celui de "l’Alouette" a fait l’objet en son temps d’une communication dans la revue du Groupe Vendéen d’Etudes Préhistoriques[2].

Sources et références

(sauf mention contraire, les illustrations sont dues à M. Mignet)

[1]

Listes nominatives des recensements de 1797 à 1968 (Arch. dép. de la Vendée : 6 M 280). 

 
[2]

Gouraud (Gérard) et Vincent (Eugène-Marie), "Présence paléolithique à l’Alouette du Poiré-sur-Vie", Bulletin du G.V.E.P., n°52, février 2017.

 

Nous écrire