Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Lieu-dit Masquer
Titre Image
  • Nature : Lieu-dit
  • Localisation : Le lieu-dit "Bel-Air" était constitué par l'extrémité nord de "l'esplanade des Olivettes".
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Section A
    • Coordonnées cadastrales moderne : Section AE

Etymologie

"Bel-Air" est un nom souvent donné à un lieu venté, donc habituellement assez élevé.

Données historiques

Histoire et archéologie

Ce toponyme, "Bel Air", est des plus fréquents et se rencontre dans la plupart des communes de la Vendée.

En 1742, dans Anecdotes de la Ville de Montaigu en Poitou, François-Frédéric Bellouard de Jémonville évoque ce lieu-ci : "En allant du côté de Belair, on voit l'endroit appelé la Brèche. Le public est dans l'erreur de croire que les ennemis firent cette brèche lorsque la ville fut surprise. Ce qu'il y a de certain est que les fossés, qui sont à droite et à gauche, se communiquaient sans interruption, et qu'après que le duché de Bretagne fut réuni à la couronne de France et qu'il n'y eut plus à craindre d'incursions des voisins, le seigneur fit abattre cette partie, pour faciliter le passage des gens qui vont en la ville de Clisson ou qui en reviennent."[1]. Ce nom de "Bel-Air" n’apparaît plus par la suite pour ce lieu.

Près de cet endroit, sur la partie de l’ancien "Champ de foire" constituant l’entrée des "Olivettes", un jeu de paume en plein air existait avant la Révolution[2].

Après 1833, c’est à cet endroit qu’aboutirent les nouvelles "routes stratégiques" dont la construction fut décidée par Louis-Philippe : la "n°7" venant de Cholet et allant à Saint-Jean-de-Monts, et la "n°21" d’Ancenis à Montaigu. Cette décision faisait suite à l’inquiétude suscitée par l’agitation et les nombreuses arrestations qui, dans la région, suivirent la révolution de juillet 1830, et plus encore par celle qui y marqua le passage de la duchesse de Berry en mai-juin 1832.

Autres mentions

Un autre lieu de Montaigu porte le nom de "Bel-Air". La présence de deux toponymes identiques pour deux endroits différents de la même commune peut ici s'expliquer parce que celui-ci faisait partie du Montaigu des origines, tandis que l'autre n’en a fait partie qu’après la Révolution, dépendant auparavant de La Guyonnière.

Illustrations

montaigu_bel_air.jpg

montaigu_bel_air.jpg


En 2007, le lieu-dit "Bel-Air" à l’extrémité de "l’esplanade des Olivettes",
vu des accès au bureau de poste installé en 1985 près de cet endroit,
dans les
"Douves extérieures" de la ville de Montaigu.
(photos Adèle Petit)

[1]

Bellouard de Jémonville (François-Frédéric), Anecdotes de la ville de Montaigu en Poitou, 1742 (Bibl. mun. de Nantes, Fonds Dugast-Matifeux, dossier 204).

 
[2]

Mignen (Gustave), les Maîtresses et Maîtres d'école de Montaigu avant et depuis 1789, p. 66, note.

 

Nous écrire