Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Montaigu > Chabosserie (la)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Terre agricole (hors vigne) Masquer
Titre Image
  • Nature : Terre agricole (hors vigne)
  • Localisation : La "Chabosserie" était située sur la rive gauche de la Maine, en face du "Château de Montaigu".
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : B 186, 187
    • Coordonnées cadastrales modernes : AM 326, 359, 509, 510

Etymologie

La "Chabosserie" pourrait tirer son nom d’un patronyme ("Chabos" ou "Chabot") suivi du suffixe "erie", type de construction de toponymes fréquente dans la région depuis le Moyen Âge.

Données historiques

Histoire et archéologie

"La Chabosserie" est formée de deux terrains : un champ en légère pente descendant vers la Maine, puis une prairie inondable dont il est séparé par un bras mort de la rivière.

En 1796, ces terres, dépendant du "fief du Haut-Bois", font partie des multiples acquisitions de biens nationaux de Philippe-Charles-Aimé Goupilleau de Villeneuve, membre de nombreuses assemblées révolutionnaires successives, départementales ou nationales, et qui était ainsi devenu en 1814 une des deux principales fortunes de Montaigu[1].

Le bras mort, partageant en bas de versant ce lieu-dit de "la Chabosserie", est un phénomène naturel provoqué par les déplacements de la rivière dans son lit mineur, que l’on retrouve en bien d’autres endroits le long du cours de la Maine. Toujours sur Montaigu, on en voit une ébauche dans le "pré de l’Égault"[2]. Son existence a exercé les imaginations : certains ont voulu y voir les restes qui semblent bien improbables, de l’effondrement d’un souterrain qui aurait joint le "Château de Montaigu" à des lieux lointains et indéterminés, de l’autre côté de la Maine.

Autres mentions

L'actuelle "impasse du Haut-Bois" a aussi été appelée autrefois le "chemin de la Chabosserie".

Illustrations

montaigu_chabosserie.jpg

montaigu_chabosserie.jpg


En contrebas du "Château de Montaigu" : le bras mort de la Maine
séparant les terrains de
"la Chabosserie" entre coteau et prairie inondable

[1]

Etat de sections, matrice et plan du cadastre de 1814 (Arch. dép. de la Vendée : 3 P 146).

 
[2]

Relevés sur le terrain en 2012.

 

Nous écrire