Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Terre agricole (hors vigne) Masquer
Titre Image
  • Nature : Terre agricole (hors vigne)
    Précision sur la nature du lieu : jardins
  • Localisation : "La Claye" regroupait des terres situées entre les actuelles "rue de Bel-Air", "rue du 8 mai 1945" et "rue de la Commanderie".
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : B 342 à 372
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AK

Etymologie

Le nom "la Claye" pourrait venir de clôtures en treillis entourant ces terrains afin d’en protéger les cultures des animaux. On prête à ce nom une origine gauloise : "cloetio", de sens identique[1]. Cette même racine étymologique se retrouve dans le toponyme "le pré clisson", contigu de "la Gaudine" mais situé sur la commune de Boufféré.

Données historiques

Histoire et archéologie

A la sortie du "faubourg Saint-Jacques", à gauche le long de la route de La Boissière-de-Montaigu, le lieu-dit "la Claye" était divisé en 1814 en une trentaine de petites parcelles, de 350 m² de moyenne, appartenant à différents habitants du faubourg[2], utilisées en jardins potagers indispensables à l’époque pour l’alimentation familiale, et sans doute enclos.

L’usage des jardins familiaux ayant progressivement disparu, les parcelles furent regroupées et en 2009, elles avaient toutes été bâties au cours des vingt-cinq années précédentes.

Autres mentions

Des petits jardins familiaux, tels ceux de "la Claye", se retrouvaient autrefois aussi à "Saint-Nicolas", au "Pont-Neuf", aux "Rochettes" ou à "la Pierrière". En cet endroit tout proche de "la Claye", les derniers d’entre eux, entourés de murets de pierres sèches et pour la plupart à l’abandon, ont disparu en 2012 avec l’agrandissement de l’hôpital à leurs dépens[3].

Illustrations

montaigu_claye_1.jpg

montaigu_claye_1.jpg


En bordure du "faubourg Saint-Jacques" : "la Claye", en 1814 et en 2009.
(environ 240 x 190 m,
© GEOPORTAIL)

[1]

Dottin (Georges), la Langue gauloise, 1918, p.246.

 
[2]

Plan et état de sections du cadastre de 1814 (Arch. dép. de la Vendée : 3 P 146).

 
[3]

Relevés sur le terrain en février 2012.

 

Nous écrire