Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Montaigu > Denais (le)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Graphies connues

Dinais (le)


Nature(s) du lieu

Catégorie : Terre agricole (hors vigne) Masquer
Titre Image
  • Nature : Terre agricole (hors vigne)
  • Localisation : Le "Denais" (ou Dinais) correspond à la partie ouest du cimetière actuel de Montaigu.
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : B 589, 589bis, 590, 590bis
    • Coordonnées cadastrales modernes : AK 197

Etymologie

On peut, peut-être, voir dans "Denais" ou "Dinais" la présence de la racine celtique (gauloise) dun / dunon ("colline"), un nom parfois donné à des promontoires fortifiés[1].

Données historiques

Histoire et archéologie

"Denais" est un nom que l’on trouve sur le cadastre de Montaigu de 1814[2]. Gustave Mignen, ne citant exceptionnellement pas de sources, y voit de façon un peu aventureuse le nom de lieu le plus ancien sur la commune de Montaigu[3].

Selon lui, son origine serait antérieure au VIIe siècle, et "Denais" (ou "Dinais") aurait été le nom primitif de cet endroit qui, par la suite, serait devenu "Saint-Jacques-de-Dinais", puis simplement "Saint-Jacques". C’est seulement plus tard que serait apparu le nom de "Montaigu"[3].

Ces terres agricoles furent achetées en 1895 par la municipalité de Montaigu afin d’agrandir le "cimetière Saint-Jacques". En 2012, ce qui était appelé autrefois "le Denais" constituait les deux-tiers ouest du cimetière.

Illustrations

montaigu_denais_1.jpg

montaigu_denais_1.jpg


Les lieux présumés originels de Montaigu :
le
"Denais", le "faubourg Saint-Jacques", le "Château".
(environ 950 x 950 m,
© GEOPORTAIL).

[1]

Dottin (Georges), La langue gauloise, 1918, p. 254.

 
[2]

Plan, état de sections et matrice du cadastre de 1814 (Arch. dép. de la Vendée : 3 P 146).

 
[3]

Mignen (Gustave), Paroisses, églises et cures de Montaigu (Bas-Poitou), 1900, p. 8.

 

Nous écrire