Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Sainte-Foy > Établière (l')

Graphies connues

l'Establère (1426) source : Cartulaire de l'abbaye d'Orbestier

Tablières (les) (1765) source : Carte de Cassini (feuille des Sables-d'Olonne, n° 132, levée entre 1765 et 1768)


Nature(s) du lieu

Catégorie : Château, logis, motte féodale Masquer
Titre Image
  • Nature : Château, logis, motte féodale
    Précision sur la nature du lieu : écart
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales modernes : Feuilles A 05, B 03
    • Précisions : D'après le cadastre en ligne, mise à jour du 15/07/2011
Catégorie : Siège d'exploitation agricole Masquer
  • Nature : Siège d'exploitation agricole
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Section B 3 parcelle B 525
    • Précisions : Cadastre de 1830
    • Coordonnées cadastrales modernes : Feuilles A 05, B 03
    • Précisions : D'après le cadastre en ligne, mise à jour du 15/07/2011

Etymologie

Précisions étymologiques générales
Établière : Voir aussi la ou les Tablières. Seules les graphies anciennes peuvent éclairer sur la forme correcte. Établière peut venir du latin Stabulum, indiquant un point d'arrêt, une auberge sur une route, et même une étable. Le mot étable, avec le sens limité de logement du bétail, en est sorti.

Données historiques

Histoire et archéologie

Le site de l'Établière est proche d'une ancienne voie romaine reliant Sainte-Foy à Talmont.

Pierre Hippolyte de Cougny décide, en 1890, d'y construire un château de style italien et d'aménager le val étroit de l'Établière en jardin.

En 1919, la propriété est rachetée par la famille Villemain.


Nous écrire