Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Terre agricole (hors vigne) Masquer
Titre Image
  • Nature : Terre agricole (hors vigne)
  • Localisation : "Les Étatons" étaient constitués des terres situées entre la "rue de la Crépelière" et la rue du 8 mai 1945, et entre la "rue de la Madeleine" et la zone industrielle du Planty.
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : B 477 à 484
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AI

Etymologie

L’origine du mot "Étaton" est inconnue, et c’est de façon incertaine qu’on pourrait le relier à la notion d’une terre de qualité médiocre ou en jachère[1]. Ce toponyme se rencontre en d’autres endroits dans la région, ainsi près de "la Vignochère" de Beaufou (F 190-191)…

Données historiques

Histoire et archéologie

"Les Étatons" étaient des terres agricoles situées à l’extrémité sud-est du territoire communal de Montaigu, en bordure de celui de La Guyonnière.

En 1814, comme pour les autres terres de ce secteur de Montaigu, la propriété y était très dispersée[2]. En 2012, elles avaient perdu leurs fonctions agricoles, étant entièrement occupées par des maisons individuelles construites depuis les années 1990. A terme, ce quartier devrait être intégré au projet de structuration des "Hauts de Montaigu", lancé en 2016.

Autres mentions

En 1814, la grande parcelle centrale des "Étatons" (B 482) portait le nom de "Grand Étaton".

Illustrations

montaigu_etatons_2.jpg

montaigu_etatons_2.jpg


A l’extrémité sud-est de la commune de Montaigu,
"les Étatons" en 2009 et en 1959.
(environ 440 x 240 m,
© GEOPORTAIL)

[1]

Pégorier (André), Noms de lieux en France, glossaire de termes dialectaux, I.G.N., 2006, p. 193.

 
[2]

Plan et état de sections du cadastre de 1814 (Arch. dép. de la Vendée : 3 P 146).

 

Nous écrire