Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Voie de communication (rue) Masquer
Titre Image
  • Nature : Voie de communication (rue)
  • Localisation : La "rue des Fleurs" joint les actuelles rue Chauvinière et rue des Résistants martyrs.
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Section A
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AE

Données historiques

Histoire et archéologie

A part d’abriter à sa rencontre avec la "rue Chauvinière", la maison d’enfance de Jean Buton, dont les origines remontent autour des années 1700, la principale particularité de la "rue des Fleurs" est qu’on y trouve à l’angle de cette maison la tête bien usée par les ans de "Madame Montaigu"[1].

Quant à "Monsieur Montaigu", sa tête ornait l’angle d’une maison médiévale située à l’angle de la "Grand’rue" ("rue Clemenceau") et de la "rue Saint-Jean", et démolie par inadvertance dans les années 1970. Ayant miraculeusement échappé à la destruction, cette tête se trouve aujourd’hui au "Château de Montaigu", scellée à l’angle sud-est du "pavillon des Nourrices". Elle est beaucoup mieux conservée que celle de "Madame"[1].

Illustrations

montaigu_fleurs_rue.jpg

montaigu_fleurs_rue.jpg


"Madame Montaigu" à l’angle de la "rue des Fleurs" et de l’actuelle "rue Chauvinière".
("
Monsieur Montaigu", dans sa résidence du Château, a mieux résisté à l’usure du temps)

[1]

Relevés sur le terrain en 2012.

 

Nous écrire