Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Graphies connues

Saint-André (1948 - 1975) source : carte d’état-major (XXe s.)


Nature(s) du lieu

Catégorie : Lieu-dit Masquer
  • Nature : Lieu-dit
  • Coordonnées
    • Coordonnées LAMBERT : 336-2152

Données historiques

Histoire et archéologie

Sur la rive gauche de la Sèvre niortaise, proche du Passage du Brault, presqu'en face de la cabane du Fort, Claude Masse a figuré un fort en ruines et un "ancien fort"[1].

La cabanne du Fort "composée d'environ cent cinquante arpens, située proche le passage du breau dans le desseichement de Champagné" est arrentée en 1684 à François Gillois et Marie Mocquais par Jean-Baptiste de Loynes, seigneur de Nalliers-l'Isleau-les-Tours et son frère Jules de Loynes de Villefavreux ; elle provient des investissements de leur père, Julius.

En 1763, les héritiers Gillois – ici Renée Gillois, veuve de Jean Mouchard de Chaban – reconnaissent devoir payer la rente à Jean-Baptiste-Jacques-Daniel de Loynes, deuxième marquis de la Coudraye[2].

Sources et références

Notice historique fournie par Ph. Moreau (sept. 2021)

[1]

Le Bas-Poitou vers 1700. Cartes, plans et mémoires de Claude Masse ingénieur du roi, présenté par Yannis Suire, C.V.R.H., 2017, pp. 278-279.

 
[2]

Arch. dép. Charente-Maritime, minutier de La Rochelle, Guillaume Delavergne, 27 avril 1763, 3 E 1674-liasse2/fol.255-259. http://www.archinoe.fr/v2/ad17/visualiseur/ir_ead_visu_lien.html?ir=16557&i...

 

 

Nous écrire