Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Voie de communication (rue) Masquer
Titre Image
  • Nature : Voie de communication (rue)
  • Localisation : La "rue du Fort" est située entre la "place de La Revellière-Lépeaux" et le "pont Jarlet".
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Section A
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AH

Données historiques

Histoire et archéologie

Lorsque le cadastre de Montaigu fut établi en 1814, ceux qui en dressèrent le plan oublièrent d’y indiquer le nom de la "rue du Fort". Au fil des ans, ce nom disparut aux yeux des fonctionnaires locaux, qui considérèrent son tracé comme une prolongation de la "rue Saint-Jean", faisant ainsi revenir bizarrement celle-ci vers la "place de La Revellière-Lépeaux", au lieu de la faire se terminer au "pont Jarlet".

La "rue du Fort" bordait la partie est des "douves intérieures" séparant la Vieille Ville du Château. Elle se trouvait en avant d’une sorte de barbacane qui protégeait la porte du Château. Venant de la ville l’entrée dans celui-ci se faisait par un premier pont-levis donnant accès à cet ouvrage avancé, puis par un second pont-levis donnant accès, par la "tour de la Porterie", à la basse cour du Château. Après 1476, Louis XI fit transformer cette barbacane en un "ravelin"[1], mieux adapté à l’évolution des techniques de la guerre, et appelé "le Fort" par les habitants de Montaigu.

Ce "fort" sera par la suite détruit en trois temps : en 1586, il sera arasé lors du démantèlement du Château après la 7e guerre de Religion ; en 1856, l’emplacement des ponts-levis sera comblé quand le maire Armand Trastour fera édifier un remblai afin de relier directement la "Grand’rue" au "faubourg Saint-Jacques"[2] ; et en 2013, ce qui restait de cette partie est des "douves intérieures" disparaîtra et laissera la place à un immeuble de rapport.

Illustrations

montaigu_fort_rue_4.jpg

montaigu_fort_rue_4.jpg


Localisation de la "rue du Fort", avec les noms anciens en blanc ou en rouge,
et en noir les noms actuels, quand ils sont différents.
Fin janvier 2013, les restes des murs du ravelin en cours de destruction
lors de la remise au
 jour des "Douves intérieures"
et avant que celles-ci soient de nouveau masquées
(vue aérienne, environ 100 x 100 m, 2009,
© GEOPORTAIL).

[1]

Mignen (Gustave), l'Ancien Montaigu, conférence du 13 mars 1910.

 
[2]

"Éphémérides par année de 1836 à 1856" (Arch. dép. de la Vendée : 146 D1).

 

Nous écrire