Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Poiré-sur-Vie, Le > Grand Pâtis (moulin du)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Moulin à vent Masquer
Titre Image
  • Nature : Moulin à vent
  • Localisation : Le "moulin du Grand-Pâtis" se situait à 4 km au nord-nord-ouest du centre-bourg du Poiré-sur-Vie et à plus d’un kilomètre et demi à l’ouest du village de "la Grande Roulière".
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : K 659
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section ZM

Données historiques

Histoire et archéologie

Le "moulin du Grand-Pâtis", situé au nord de la commune du Poiré-sur-Vie, se trouvait particulièrement loin de tout lieu habité, tout comme l’était aussi, à 500 mètres dans son nord-nord-est, le "moulin de la Pierre blanche".

 

Le 19 décembre 1800, Jean et Jacques Guillet, de "la Courolière", Jacques Brethomé, farinier à "la Maldemé", avaient acheté un morceau de terre nommé "le Grand Pâtis" pour y construire un moulin[1]. En 1836, les héritiers de ce dernier, habitant à "la Braconnerie", en étaient propriétaires pour les deux-tiers, le tiers restant appartenant à Henri Minaud de "la Côtrelière"[2].

Il fut démoli en 1876, appartenant alors à Jean Favrou, et en 1989 il n’en restait plus aucune trace[3].

Localisation des moulins du "Grand-Pâtis" et de "la Pierre blanche",
disparus respectivement en 1876 et en 1909,
sur le plan cadastral du Poiré de 1836 (environ 1160 x 870 m).
Et, pour comparaison, les mêmes parcelles
au début de leur remembrement sur une carte peu après 1985,
et après celui-ci sur une vue aérienne de 2014
.

 

Sources et références

(sauf mention contraire, les illustrations sont dues à M. Mignet)

[1]

Minute notariale d’A.-Ph. Danyau, 28 frimaire an IX (Arch. dép. de la Vendée : 3 E 24/36).

 
[2]

Plans et registres cadastraux de 1836 du Poiré-sur-Vie (Arch. dép. de la Vendée : 3 P 178). 

 
[3]

Vincent (Eugène-Marie), les Moulins du Poiré-sur-Vie, 2012, p. 5. Cette étude inédite, mais exhaustive et incontournable, s’appuie sur la carte de Cassini, les documents cadastraux, les registres d’impositions et des relevés systématiques sur le terrain.

 

Nous écrire