Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Saint-Julien-des-Landes > Grande Aimonnière (la)

Notice rédigée par : Gilbert Apart

Graphies connues

la Grande Aimonnière (1962) source : Recensements de population

la Grande Emmonière (1823) source : Cadastre napoléonien

l'Aimonnière (1846 - 1866) source : Recensements de population

l'Emonnière (1866 - 1906) source : Sauf 1886 apparaissant sous La Grande Emonière aux recensements de population

la Grande Emonière (1906 - 1962) source : Recensements de population


Nature(s) du lieu

Catégorie : Siège d'exploitation agricole Masquer
Titre Image
  • Nature : Siège d'exploitation agricole
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : B1/16
    • Précisions : Lieu-dit non habité
    • Coordonnées cadastrales modernes : BO1/18
    • Précisions : Exploitation agricole

Données historiques

Histoire et archéologie

Toponyme révélé en 1823 au cadastre napoléonien comme un "lieu-dit non habité" mais qui le devint en 1846 par la création d'une métairie avec la dénomination de "l'Aimonnière", établissant ainsi une homonymie avec le hameau de l'Aimonnière situé à 1 kilomètre au sud sur la commune de Vairé.

Par la suite, les lieux changeront plusieurs fois de dénomination. En 1866, les recensements font notamment état de l'existence de l'Emonnière à Saint-Julien-des-Landes et de la Grande Emonière ainsi que de la Petite Emonnière à Vairé.

Ce n'est qu'en 1962 que Saint-Julien-des-Landes et Vairé adopteront respectivement les appellations de la Grande Aimonnière et de la Petite Aimonnière.


Nous écrire