Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Saint-André-Goule-d'Oie > Herbretière (L')

Notice rédigée par : Emmanuel François

Nature(s) du lieu

Catégorie : Regroupement d'habitations Masquer
  • Nature : Regroupement d'habitations
Photos de la nature de lieu
l_herbretiere_1.jpg

l_herbretiere_1.jpg

l_herbretiere_2.jpg

l_herbretiere_2.jpg


Données historiques

Histoire et archéologie

L’Herbretière

L’histoire de cette habitation isolée, située au sud du village de la Mancellière et au bord de la D 17, ne se trouve pas dans les documents anciens.
L’autorisation de construction a été donnée par arrêté du maire de Saint-André-Goule-d’Oie en date du 24 juillet 1898[1].

On y voit que l’autorisation a été donnée à Henri Herbeteau demeurant à Belair (Rabatelière), d'y construire maison, grange, écurie et aqueducs au bord du chemin vicinal ordinaire n° 8 (devenu D 17) conduisant de Saint-Fulgent aux Brouzils, au lieu-dit des Landes du Peux.

L’abbé Boisson indique dans ses notes que le nom du nouveau lieu habité, l’Herbretière, provient de son fondateur, et que la construction date du début du 20e siècle seulement. Les familles Mary et Pillard y habitèrent ensuite[2].

Emmanuel François
24-02-2019

[1]

Vue 26 des délibérations municipales numérisées de la commune, sur le site des Archives départementales de la Vendée.

 
[2]

Archives du diocèse de Luçon, fonds de l’abbé boisson : 7 Z 76-1, Saint-André-Goule-d’Oie, lieux-dits et autres.

 

Nous écrire