Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Graphies connues

Jardinet (rue du) source : Bien que cela soit de l’ordre des hypothèses, il est possible que cette "rue des Jardins" corres-ponde à la "rue du Jardinet" citée en 1742 par François-Frédéric Bellouard de Jémonville dans ses "Anecdotes de la Ville de Montaigu en Poitou", premier essai d’une histoire de Montaigu en Poitou[1].


Nature(s) du lieu

Catégorie : Voie de communication (rue) Masquer
Titre Image
  • Nature : Voie de communication (rue)
  • Localisation : La "rue des Jardins" se situe dans le prolongement de la "rue Chauvinière", en direction de la "rue de la Robinière".
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Section A
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AE
Catégorie : Voie de communication (rue) Masquer
  • Nature : Voie de communication (rue)

Données historiques

Histoire et archéologie

Jusqu’aux débuts du XXIe siècle, la courte "rue des Jardins" n’était bordée que de vieux murs de pierres, à l’exception de son extrémité où se trouve, depuis 1899, l’école primaire dite "des Jardins".

Cette école a été construite sur l’ancien "jardin du Prieur"[2], qui à la fin de la Révolution avait fini par devenir une des nombreuses propriétés de la famille de Charles Dugast-Matifeux (1812-1894). N’ayant pas d’héritiers directs celui-ci en fit généreusement don - après sa mort - à la municipalité de Montaigu, afin d’y édifier une école de garçons[3].

Ceci a valu la reconnaissance de la commune et de ses habitants envers les héritiers potentiels de ce généreux donateur, et en 1908 un buste en bronze fut érigé en son honneur sur la place qui porte aujourd’hui son nom. 

Illustrations

montaigu_jardins_rue.jpg

montaigu_jardins_rue.jpg


Le long de la "rue des Jardins", en 2012,
les murs de pierres qui ont longtemps caractérisé certaines vieilles rues de Montaigu.

[1]

Bellouard de Jémonville (François-Frédéric), Anecdotes de la ville de Montaigu en Poitou, 1742 (Bibl. mun. de Nantes, Fonds Dugast-Matifeux, dossier 204).

 
[2]

Plan du cadastre de 1814 (Arch. dép. de la Vendée : 3 P 146)

 
[3]

Mignen (Gustave), les Maîtresses et Maîtres d'école de Montaigu avant et depuis 1789, 1907, p. 74-75.

 

Nous écrire