Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Poiré-sur-Vie, Le > Mothe de l’Eraudière (la)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Regroupement d'habitations Masquer
  • Nature : Regroupement d'habitations
  • Localisation : "La Mothe de l’Eraudière " est située à 7,5 km au sud-est du centre-bourg du Poiré-sur-Vie.
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : section E, 4e feuille
    • Coordonnées cadastrales moderne : section ZD
Catégorie : Moulin à vent Masquer
  • Nature : Moulin à vent
    Précision sur la nature du lieu : moulin aujourd'hui disparu
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : E 1156
    • Coordonnées cadastrales moderne : ZD 218

Données historiques

Histoire et archéologie

"La Mothe de l’Eraudière" se trouve sur la limite du Poiré. Elle était, au début du XIXe siècle, constituée d’une métairie d’un peu plus de 20 ha aux parcelles regroupées, et qui faisait partie de l’amenage du château de "l’Éraudière", immédiatement voisin mais sur la commune de Dompierre. Faisaient aussi partie de cet amenage les métairies contigües du "Beignon-Basset" et celles de "la Mélanière" (sur le Poiré), ainsi que celles de "la porte de l’Eraudière" et de "l’Eraudière" même (sur Dompierre).

Par ses structures foncières, "la Mothe de l’Eraudière" était caractéristique de celles de la (plus ou moins) grande propriété nobiliaire ou bourgeoise de la région, faite de métairies qui, jusqu’à la seconde moitié du XXe siècle, étaient d’une surface de 20 à 40 ha et composées de terres groupées, par opposition aux structures foncières des exploitations de villages, de taille généralement plus petites, avec des terres dispersées, et qui pouvaient assez souvent être en faire-valoir direct.


Nous écrire