Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Montaigu > Nantaise (porte)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Graphies connues

Nantes (porte de) source : La "porte Nantaise" était aussi appelée "porte de Nantes".


Nature(s) du lieu

Catégorie : Fortification, tour Masquer
Titre Image
  • Nature : Fortification, tour
    Précision sur la nature du lieu : fortification
  • Localisation : La "porte Nantaise" était située à l'extrémité nord de la "rue Clemenceau" et à l'emplacement occupé par l'actuel carrefour de l'Europe.
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Section A
    • Coordonnées cadastrales modernes : Sections AC et AE

Données historiques

Histoire et archéologie

La "porte Nantaise", à la sortie nord de la Vieille Ville de Montaigu, était située entre les parcelles AC 67 et AE 13 de l'actuel cadastre, au début de la "rue Clemenceau".

Cette porte était précédée par un bastion semi-circulaire (se substituant peut-être à une barbacane antérieure) édifié lorsqu’en 1476 Louis XI décida de renforcer les défenses de Montaigu[1]. Ce bastion surveillait aussi les douves sèches descendant vers la Maine. Au début de 1569, lors de la 3e guerre de Religion, les troupes royales venues reprendre Montaigu occupé par les huguenots furent repoussées par ceux-ci devant la "porte Nantaise", et c’est par la "porte Notre-Dame" qu’elles prirent la ville le 23 mars.

Avant 1750, la route en sortait probablement par l’est, comme le suggère le dessin des parcelles du plan cadastral de 1814. Suivant le même schéma que devant la "porte Notre-Dame", elle contournait le bastion et traversait ensuite le village des "Rochettes", puis de là se dirigeait vers Nantes.

Entre 1752 et 1757, la création de la nouvelle grande route de Nantes à La Rochelle modifia ce tracé et détruisit l'essentiel du bastion, dont il ne subsiste que quelques traces sur le plan cadastral de 1814[2].

Après 2000, les travaux d’aménagement du "Champ de foire" n’ont révélé aucun vestige des anciennes défenses avancées de cette porte.

Autres mentions

En 1811, la décision de construire une route de Montaigu à La Roche-sur-Yon fit créer une nouvelle rue descendant en ligne droite de l’emplacement de l’ancien bastion de la "pont Saint-Nicolas" ; depuis 1945, elle est appelée "rue du général De Gaulle".

Illustrations

montaigu_nantaise_porte_1.jpg

montaigu_nantaise_porte_1.jpg


Sur le plan cadastral de 1814, schéma des alentours de la "porte Nantaise"
et du tracé de la route vers Nantes entre 1476 et 1750.
Les mêmes parages sur un extrait du plan cadastral de 2010 (environ 116 x 80 m)

[1]

Mignen (Gustave), l'Ancien Montaigu, conférence, 1910.

 
[2]

Plan du cadastre de 1814 (Arch. de la Vendée : 3 P 146).

 

Nous écrire