Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Montaigu > Neuve (rue)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Voie de communication (rue) Masquer
Titre Image
  • Nature : Voie de communication (rue)
  • Localisation : Dans la vieille ville de Montaigu, la "rue Neuve" prolonge la "rue Noire" jusqu'aux douves.
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Section A
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AE

Données historiques

Histoire et archéologie

Jusqu’en 1841, une impasse d’une trentaine de mètres, appelé parfois "le Cul de sac", existait dans le prolongement de la "rue Noire". Elle fut à cette date prolongée jusqu’au "Champ de foire", formant une nouvelle rue : la "rue Neuve"[1].

Selon Gustave Mignen, l’historien de Montaigu, la maison située près des douves, à l’entrée de cette "rue Neuve" fut construite, dans  la seconde moitié du XVIIIe siècle, par les Irland de Bazoges. Sa façade décorée de "bandeaux de marine" rappelle que ses membres, comme beaucoup de ceux de la noblesse locale, servaient alors dans la Marine royale. L’accès à cette demeure se faisait à partir du "Champ de foire", grâce à un petit pont enjambant les "douves extérieures" et dont on aperçoit encore l’arche, malgré le comblement progressif de celles-ci.

Durant l’hiver 1960-1961, en creusant dans une des caves de cette ancienne demeure, une pierre d’autel en ardoise fut découverte, avec sa forme carrée et ses croix caractéristiques aux quatre coins et au centre[2]. On en ignore l’origine, et pourquoi elle s’était retrouvée là. A-t-elle simplement été enterrée comme on le faisait autrefois d’objets consacrés sortis du culte ? Ou, plus probablement, est-ce une trace de messes célébrées là clandestinement par des membres de la "collégiale Saint-Maurice" qui, mis hors la loi à partir d’août 1791, furent à partir de cette date contraints à vivre cachés ?[3]...

Cette pierre d’autel a été déposée au "musée du Nord-Vendée" et se trouve entreposée, depuis la fermeture de celui-ci, dans les caves du "château des Rochettes".

Illustrations

montaigu_neuve_rue.jpg

montaigu_neuve_rue.jpg


Venant du "Champ de foire", l’ancienne entrée de la "rue Neuve" avec,
au fond, une des trois maisons à
"bandeaux de marine" de Montaigu
et, devant à gauche, la maison de l’ancien jardinier de la propriété.

[1]

Délibérations du conseil municipal, 4 avril 1841 (Arch. dép. de la Vendée : 146 D1).

 
[2]

Entretien en 2013 avec Gustave Gilbert, découvreur de cette pierre d’autel.

 
[3]

Brochard (Florent), le Chapitre collégial Saint-Maurice de Montaigu au XVIIIe siècle, 2001, 163 p.

 

Nous écrire