Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Notre-Dame-de-Riez > Pas-Opton (le Bas)

Graphies connues

Poupton (prononciation locale)

Le Pas-au-Peton, 1800 (Cassini)

Pas-Aupton, 1754 (A.S.E.V.,1864, p.206).


Nature(s) du lieu

Masquer

  • Précision sur la nature du lieu : non indiquée
  • Localisation : Le Haut Pas-Opton, commune du Fenouiller, et le Bas Pas-Opton, commune de Notre-Dame-de-Riez, sont séparés par la Vie et joints par le pont dit du Pas-Opton.

Etymologie

Précisions étymologiques générales
Pas : Ce terme peut désigner une trouée, un "passage" dans une haie ou une clôture : "le troupeau a fait un pas dans le buisson". Il s'applique aussi au passage, à l'entrée que font, dans l'herbe ou le blé, les premiers coups de faux pour amorcer le travail de la fauche ou de la moisson; on dit aussi faire "la passée". Bref, le sens de pas est en ces cas celui de passage, de perthuis, de trouée. "Passus", passage, pas, était aussi le "nom affecté à un passage particulier et remarquable d'une voie romaine". Il existe aussi en Vendée l'expression de "Pas du Fief", dans les régions de vigne à complant : "C'est toujours le bailleur (du complant) qui a fourni, le jour de la vendange, l'emplacement qu'on appelle pas du fief, c'est-à-dire un local assez spacieux pour placer les voitures, les chevaux et les tonneaux destinés à contenir la vendange" (Mémoire Bourron et Ussault, 1822, reprod. in A.S.E.V.,1895, p.122). Enfin, le mot Pas désigne parfois des rochers sur lesquels on voit des empreintes naturelles ou artificielles en forme de pieds d'hommes ou d'animaux. Il est l'équivalent, en ce cas, du mot pied. Il s'applique aussi à l'empreinte ou creux laissé dans la terre par le pied de l'animal : le pas de la vache. Il désigne encore l'enjambée que l'on fait pour franchir un obstacle, et plus spécialement un ruisseau.

Données historiques

Histoire et archéologie
M. Ganacheau ne croit pas qu'il y ait eu un gué dans ce pont de la Vie; là où est le pont, le fond de la rivière est vaseux. Or, un peu en aval, au pré de la Gabarre, le lit est schisteux, et plus favorable à un gué (Décembre 1940).
Autres mentions
La métairie située entre les deux Pas-Opton s'appelle la Vallée.

Nous écrire