Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Montaigu > Petites Écuries (rue des)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Voie de communication (rue) Masquer
Titre Image
  • Nature : Voie de communication (rue)
  • Localisation : La "rue des Petites Écuries" est une venelle située à proximité de "l'église Saint-Jean-Baptiste", et donnant sur la "rue des Résistants martyrs".
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Section A
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AE

Données historiques

Histoire et archéologie

Cette venelle du centre la Vieille Ville, appelée "rue des Petites Écuries", desservait les dépendances de l’auberge "du Grand Louis"[1], dont l’excellente réputation remontait aux XVIIe et XVIIIe siècle, époque où elle était tenue par plusieurs générations de Louis Ratyé successifs. Devenue après la Révolution "l’auberge du Grand Turc", elle a disparu au début de la seconde moitié du XXe siècle.

La "rue des Petites Écuries" est bordée à son angle par l’ancien "café de la Poste", une maison dont la réhabilitation à la fin des années 1990, a été un test pour la rénovation des bâtiments du vieux Montaigu. Elle est un exemple intéressant par l’accumulation des ratés que l’on y trouve : dans le choix des teintes des huisseries et des murs, dans le non-respect des couleurs locales traditionnelles, dans le choix des types de crépis et dans la reconstitution des formes et encadrements des ouvertures, sans parler de la non-intégration des boîtes aux lettres et compteurs, et du non-effacement des réseaux électrique et autres… Toutes ces erreurs ont permis de souligner l’importance d’une information par des personnes compétentes lors de la restauration de bâtiments anciens, fussent-ils modestes[2]

Illustrations

montaigu_petites_ecuries.jpg

montaigu_petites_ecuries.jpg


Dans la rue des "Petites Écuries", au printemps 2006,
avec, à son entrée, une maison à la restauration mal inspirée.,
Celle-ci, au début des années 1800, abritait un cabaret, la poste aux lettres
et servait, à l’étage, de
"maison commune" accueillant les réunions du conseil municipal[3].

[1]

Plan, état de sections et matrice du cadastre de 1814 (Arch. dép. de la Vendée : 3 P 146).

 
[2]

Relevés sur le terrain en 2010.

 
[3]

Arrêtés et Délibérations, 1793-1837, années 179-1799 (Arch. dép. de la Vendée : 146 R2).

 

Nous écrire