Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Montaigu > République (place de la)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Graphies connues

Fossés (place des) (avant 1893) source : Antérieurement à 1893, la "place de la République" était souvent appelée, la "place des Fossés".


Nature(s) du lieu

Catégorie : Voie de communication (rue) Masquer
Titre Image
  • Nature : Voie de communication (rue)
  • Localisation : La "place de la République" est située à l'extrémité est du "Champ de foire" et au début de la "rue du colonel Taylor".
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Section A
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AD, AE

Données historiques

Histoire et archéologie

D’après les délibérations du conseil municipal de l’époque, il semble que ce soit vers le début de 1893 que le nom de "place de la République" a été donné à ce lieu où se tenait la foire aux porcs, à l’une des extrémités du "Champ de Foire"[1].

A cette époque la dénomination des rues, contrôlée par les préfets, était beaucoup utilisée à des fins de propagande idéologique[2]. Ceci alors que l’opinion locale était politiquement nettement clivée entre des partisans de la République (la bourgeoisie de la municipalité de Montaigu), et des partisans par fidélité d’une monarchie légitimiste (les municipalités rurales des alentours). C’était aussi l’époque du centenaire de la fondation de la République en 1792 et des massacres qui eurent bientôt lieu dans la région. 

Autres mentions

La "brèche" faite dans les remparts au XVIIe siècle[3], pour donner un accès direct à la route de Clisson, et en 1833 la création de la route vers Cholet favorisèrent l’implantation de cabarets.

Illustrations

montaigu_republique_place_3.jpg

montaigu_republique_place_3.jpg


En 1786, un plan de l’emplacement de la future "place de la République",
et en 2012, des maisons aux restaurations réussies (souches de cheminées exceptées) :
traitement des façades, encadrements des ouvertures, couleurs des huisseries…

[1]

Registre des délibérations du conseil municipal, 1885-1893 (Arch. dép. de la Vendée : 146 D4).

 
[2]

Comard-Rentz (Marie), Dénomination et changement de nom de rue : Enjeu politique, enjeu de mémoire, 2006, 124 p.

 
[3]

Plan géométrique du Champ de foire de Montaigu, 1786, (A.N. : CP/N/III/Vendée/20/1). 

 

Nous écrire