Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Montaigu > Riaillé (le)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Graphies connues

Riparfond (ruisseau) source : Jusqu’au XVIIIe siècle, le "Riaillé" était appelé le "Riparfond"[1]. Sur les plans cadastraux et sur les cartes actuelles on trouve pour le début de son cours le nom de "ruisseau de Gourmet".

Gourmet (ruisseau de)


Nature(s) du lieu

Catégorie : Hydronymie continentale Masquer
Titre Image
  • Nature : Hydronymie continentale
    Précision sur la nature du lieu : ruisseau
  • Localisation : Le "Riaillé" est un ruisseau débouchant dans la Maine sur sa rive droite, et forme la limite entre les communes de Saint-Hilaire-de-Loulay et de Montaigu. Il commence son cours 8 km en amont, près de la Frémaudière de Treize-Septiers.
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Saint-Hilaire-de-Loulay, section I
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AB

Etymologie

Le préfixe "ri" du "Riaillé" entre dans la composition de nombreux termes liés à l’hydronymie, tel qu’en latin "rivus" à l’origine de "rivière"[2], ou dans l’ancien nom du "Riaillé" : le "Riparfond"3 ("ruisseau encaissé", "ruisseau profond"). On trouve un ruisseau portant le nom voisin de "la Riallée", traversant les ex-communes vendéennes de Château-Fromage et du Bourg-sous-la-Roche.

Données historiques

Histoire et archéologie

A une cinquantaine de mètres de sa confluence avec la Maine, une brusque accélération de la pente du ruisseau appelé le "Riaillé" avait permis d’y installer un petit moulin. Quelques ruines et des traces d’un petit canal d’amenée d’eau d’une dizaine de mètres en ont témoigné jusqu’en 2010. Elles ont été détruites dans les années suivantes pour aménager un sentier de randonnée pédestre[3].

Autres mentions

Depuis le 17 février 1891 et l’agrandissement  de la commune de Montaigu, le dernier kilomètre du cours du "Riaillé" est devenu la limite entre celle-ci et Saint-Hilaire-de-Loulay.

Illustrations

montaigu_riaille_ruisseau.jpg

montaigu_riaille_ruisseau.jpg


Passage de la route de Nantes sur le "Riaillé",
par un ponceau du XVIIIe siècle (vu du côté aval en 2010),
et petite carrière le long du
"Riaillé",
dans les bas de Maigre-Souris de Saint-Hilaire-de-Loulay, autour de 1910.

[1]

Bellouard de Jémonville (François-Frédéric), Anecdotes de la ville de Montaigu en Poitou, 1742 (Bibl. mun. de Nantes, Fonds Dugast-Matifeux, dossier 204).

 
[2]

Le Quellec (Jean-Loïc), Dictionnaire des noms de lieux de la Vendée, édition 2006, p. 316

 
[3]

Relevés sur le terrain en 2010.

 

Nous écrire