Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Montaigu > Saint-Jacques (moulin de)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Moulin à vent Masquer
Titre Image
  • Nature : Moulin à vent
    Précision sur la nature du lieu : moulin à vent
  • Localisation : Le "moulin de Saint-Jacques" était situé au niveau du croisement du "boulevard Auguste Durand" et de la "rue du 8 mai 1945".
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : B 464
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AI

Données historiques

Histoire et archéologie

Le "moulin de Saint-Jacques" tient son nom de celui du faubourg à proximité duquel il se trouvait. Il fait partie d’un groupe de cinq moulins à vent situés au sud-ouest de de Montaigu le long de la route menant à la Rochelle.

En 1814, le propriétaire du "moulin de Saint-Jacques" était le meunier Pierre Gris. Celui-ci possédait alors deux moulins à vent, le "moulin de Saint-Jacques" et le "moulin Gris", ainsi que le "moulin à eau de l'Égault"[1]. Ces moulins et d’autres biens, tous incendiés par les troupes de Kléber durant la Révolution, provenaient de la succession de Jean Douillard. Celle-ci, partagée en décembre 1796[2], se trouva en 1814 de nouveau réunie par Pierre Gris, fils de Pierre Gris, l’un des trois héritiers de 1796. Ils restèrent dans cette famille jusqu’au début du XXe siècle.

Pour les meuniers, l'été, les moulins à vent palliaient le manque d'eau de la Maine.

En général, contrairement aux moulins à eau avec leurs chaussées et leurs biefs, les moulins à vent ont rapidement disparu du paysage après la cessation leur activité. Par ailleurs, les premiers ont souvent eu des durées de vie multiséculaires, ce qui est plus rarement le cas pour les seconds. Le "moulin de Saint-Jacques" n’existait déjà plus en 1930, et il n’en reste aucune trace aujourd’hui[3].

Illustrations

montaigu_st_jacques_moulin.jpg

montaigu_st_jacques_moulin.jpg


Les cinq moulins à vent du "faubourg Saint-Jacques" de Montaigu,
sur le plan cadastral de 1814 (environ 670 x 310 m).
Le dessin y représentant le
"Grand Moulin" montre qu’il a servi
de point de triangulation lors du levé de ce plan cadastral.

[1]

Plan, état de sections et matrice du cadastre de 1814 (Arch. dép. de la Vendée : 3 P 146).

 
[2]

Minutes notariales de Bernard Gombault, 20 nivôse An V / 9 janvier 1797 (Arch. dép. de la Vendée : 3 E 27/235).

 
[3]

Entretien en 2012 avec Élie Rochelet, ancien meunier au moulin de l’Égault.

 

Nous écrire