Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Poiré-sur-Vie, Le > Saint-Louis

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Maison particulière Masquer
Titre Image
  • Nature : Maison particulière
    Précision sur la nature du lieu : village
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : section L, 3e feuille
    • Précisions : (emplacement)
    • Coordonnées cadastrales moderne : section AL

Données historiques

Histoire et archéologie

Formé jusqu’aux dernières années du XXe siècle d’une unique maison, le village de "Saint-Louis" a été depuis rejoint par les lotissements qui se sont multipliés autour du bourg du Poiré. Il avait été créé vers 1890 par Louis Vrignon (1854-1925) de qui il tient son nom. Aussi loin que l’on peut remonter dans cette famille on trouve, génération après génération, ce prénom porté par un de ses membres[1].

 

La maison originelle de "Saint-Louis" en 2017,
et les statues de saint Louis et de la Sainte Vierge
occupant sa niche avant et après 1982.

Photos et dessins de la hache préhistorique trouvée à proximité.

 

Comme il est assez fréquent, la statue en faïence de la Sainte Vierge (environ 18 cm de haut) qui était dans la niche sur la façade au niveau du premier étage, fut ôtée pour être conservée dans la famille quand celle-ci vendit la maison en 1981-1982. Les nouveaux propriétaires l’ont remplacée par une statue de saint Louis.

 

Dans les années 1970, on a trouvé une "demi hache perforée, bipenne de type naviforme, roche indéterminée, du néolithique final" (soit d’il y a environ 4000 ans)[2], à proximité immédiate de "Saint-Louis". Dans le voisinage, d’autres haches ont été découvertes, ainsi que des traces d’enclos présumés néolithiques près du village tout proche du "Plessis"[3].

 

Sources et références

[1]

Ce Louis Vrignon (1854-1925) était fils de Pierre Vrignon (1821-1876), meunier à "la Tirière" ; lui-même fils de Louis (1790-1858), qui y était laboureur ; lui-même fils de Louis (1764-18??), laboureur à "la Rételière" ; lui-même fils de Louis (1737-1775), maçon à "la Grande-Blanchère", lui-même fils de Louis Vrignon (1686-1749)… (entretiens en 2017 avec des membres de la famille Vrignon, fondatrice de "Saint-Louis").

 
[2]

Consultations du Groupe Vendéen d’Etudes Préhistoriques en 2017.

 
[3]

Voir sur Google earth, des vues aériennes y montrant des structures anciennes, le 13 août 2003.

 

Nous écrire