Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Saint-Michel-Mont-Mercure > Saint-Michel-Mont-Mercure

Graphies connues

De Monte Mercurii, 1123, 1158 ((Ms. Dom Fonteneau)

id., XIVe s. (GG)

id., 1533 (Ms. de Luçon)

Saint Michel Mont-Malcus, 1648 (Pouillé d'Alliot)

Ecclesia de Monte Mercurii de Malo Leone, XVIIIe s. (Livre Rouge)

Saint Michel de Mont Malcus, XVIIIe s. (


Nature(s) du lieu

Catégorie : Circonscription Masquer
  • Nature : Circonscription
    Précision sur la nature du lieu : commune

Etymologie

Il semble bien que le terme Mons Mercurius, de Monte Mercurii, soit antérieur à celui de mons Malcus ou Malchus. On peut supposer que celui-ci soit une altération de Mercurius, bien que la linguistique l'explique mal. Mercurius a pu donner Marcus (1570), puis Malcus (1648), de Malchus, par paronymie, au souvenir du serviteur du grand prêtre, dont saint Pierre trancha l'oreille à la Passion, bien que, à mon avis, ce Malchus soit tout à fait étranger à Saint-Michel-Mont-Malchus. Telle est aussi l'opinion de M. André (A.S.E.V. 1858, p.249-250). J'ajoute que le toponyme Saint-Michel-Mont-Malchus a été très en usage dans le langage populaire, longtemps après le rétablissement officiel du nom : Saint-Michel-Mont-Mercure.

Données historiques

Autres mentions
Il est à noter que les gallo-romains adoraient Mercure sur les hauts lieux et que le christianisme l'a souvent remplacé par Saint Michel (Cf. Soc. Arch. de Nantes, t. [resté en blanc], p.207).

Nous écrire