Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Montaigu > Sainte-Croix (chapelle)

Notice rédigée par : Maurice Mignet

Nature(s) du lieu

Catégorie : Église, établissement religieux Masquer
Titre Image
  • Nature : Église, établissement religieux
    Précision sur la nature du lieu : chapelle
  • Localisation : La "chapelle Sainte-Croix" était située dans le "faubourg Saint-Jacques", à proximité du départ de l'actuelle "rue de Bel-Air".
  • Coordonnées
    • Coordonnées cadastrales napoléoniennes : Section B
    • Coordonnées cadastrales modernes : Section AK

Données historiques

Histoire et archéologie

On a si peu de documents évoquant cette "chapelle Sainte-Croix"[1] que l’on pourrait presque douter de son existence. Selon Gustave Mignen, elle était placée sous l'invocation de sainte Marie-Madeleine.

La revue de la "Société des Archives du Poitou" signale que les Archives de la Vienne possèdent sur une "commanderie de Sainte-Croix", à Montaigu, des titres dont un acte de donations datant de 1215, fait par Marguerite de Montaigu et son premier mari, Hugues de Thouars.

Selon cette même source, cette chapelle était "presqu'en ruine" en 1564, et en 1742, le sénéchal François-Frédéric Bellouard de Jémonville la décrit comme "assez spacieuse mais totalement délabrée"[2].

La description faite dans un procès-verbal d’estimation du 16 mai 1798 (27 floréal An VI) parle d’un petit "emplacement de la chapelle de Sainte-Croix", "terrain sans bâtisse ni mur", qu’il permet de localiser sur la partie sud-ouest de la parcelle B 409 du cadastre de 1814[3], à l’entrée de la "rue de Bel-Air".

Enfin, le 15 juin suivant (27 prairial An VI), une "chapelle Sainte-Croix, bien de l'Ordre de Malte autrement dit Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem", est vendue comme bien national à un certain Girard.

Autres mentions

Certains écrits sur Montaigu, parlent aussi - de façons peu fiables et non référencées - d'une "porte Sainte-Croix" dans le "faubourg Saint-Jacques". La grande incertitude de sa localisation fait penser à une possible confusion avec la "porte Saint-Jacques".

Illustrations

montaigu_ste_croix_2.jpg

montaigu_ste_croix_2.jpg


Localisation de l’ancienne "chapelle Sainte-Croix", dans le "faubourg Saint-Jacques" de Montaigu,
sur le plan cadastral de 1814 (environ 145 x 130 m) et sur une vue aérienne de 2009 (
© GEOPORTAIL).

[1]

Boutin (Hippolyte), Chronique paroissiale de Montaigu, 1895, p. 179. 

 
[2]

Archives historiques du Poitou, t.1, p. 85 ; Anecdotes de la ville de Montaigu en Poitou, 1742.

 
[3]

Registres des ventes des Biens nationaux, et Procès-verbaux d’estimation de biens nationaux (Arch. dép. de la Vendée : 1 Q 203). 

 

Nous écrire