Archives départementales de la Vendée avec le concours de la Société d'émulation de la Vendée Dictionnaire des toponymes

Espace contributeur

Identifiez vous - Pour en savoir plus

Résultat

imprimer la notice complète

Sables-d'Olonne, Les > Tour d'Arundel (la)

Notice rédigée par : Simon Bonaventure

Graphies connues

Château Gaultier (XIIIe s.)

Arondel

Arbondel

Ebondelle

Arbondel, 1483 (Garcie-Ferrande)

la tour d'Arbondelle (ibid.).


Nature(s) du lieu

Catégorie : Fortification, tour Masquer
  • Nature : Fortification, tour
    Précision sur la nature du lieu : tour
  • Localisation : À La Chaume.

Données historiques

Histoire et archéologie

Notice historique d'E. Bocquier (non datée) : "Vieille tour servant de phare. Une confusion s'est produite au sujet de la tour d'Arundel. M. Colin, du Château-d'Olonne, a mis cette question au point en 1929. En réalité, le phare actuel de La Chaume est le vestige de l'ancien "château de la Chaume", ainsi dénommé sur un dessin de la baie des Sables (1595), par Millet. La tour d'Arundel, dite encore d'Arbondel, et même d'Ebondelle selon les textes se trouvait à 100 m environ au sud du fort Saint-Nicolas. Quelque débris subsistaient encore en 1765 suivant Collinet. Ces ruines figurent d'ailleurs sur le "Plan du fort de la Chaume" de l'ingénieur royal Poulet de Brèvames. Elles ont totalement disparu. Cette tour d'Arundel devait probablement être les restes des fortifications édifiées au XIVe s. par les Anglais, peut-être par le comte Richard d'Arundel qui aurait débarqué sur la côte d'Olonne en 1387 (il existe un château d'Arundel en Angleterre). Cette question a fait l'objet de deux articles du Phare, signé A. B. (10.2.44 et 15.2.41)."

L'édifice s'appelait originellement Château Gaultier. Son existence est attestée Son existence est attestée dès 1218 et paraît être l’œuvre des seigneurs de Talmont. Mathias Tranchant en relate l’histoire aux pages 65 à 74 de son ouvrage « Les origines des Sables-d’Olonne. À la conquête des eaux et des sables » (Geste éditions, 2012). Il indique notamment que le château de la Chaume est identifié dans plusieurs textes des XIVe-XVe siècles comme appartenant aux vicomtes de Thouars.

Sources et références

Précisions historiques fournies par Emmanuelle Roy, août 2020


Nous écrire